VOGALONGA comment vous dire ..........

Publié le par Eric BERNARD

Comme a si bien dit un participant à la régate : « LA VOGALONGA ne se raconte pas, il faut la vivre ». En effet, c’est tellement grandiose que les mots ont du mal à venir mais je vais essayer de vous la raconter.

Tout commence par un lever aux aurores pour la mise à l’eau des bateaux. Après avoir navigué principalement à la pagaie dans un petit canal nous arrivons sur le grand canal à proximité du pont de l’Accadémia. Et là commence le spectacle !!! Il y a une multitude de bateaux de tout genre qui rejoint la ligne de départ. Canoës, yolettes, dragons-boat et autres bateaux se bousculent pour être aux premières loges !!!! Enfin, se bousculent, c’est ce que nous pensions mais ce n’était qu’un avant-gout des vrais embouteillages………

9H Le départ est donné par un coup de canon et là c’est du grand spectacle !!! Toute la lagune devant la place ST MARC est couverte de bateaux, c’est magique !!!! Certaines ont une petite larme de joie, d’autres ne savent plus quoi dire, c’est ce spectacle qui est difficilement explicable.

Ensuite c’est parti, après cet instant particulier nous revenons à notre sujet et nous engageons dans le flux des bateaux. La première partie est relativement fluide jusqu’à l’extrémité de l’ile de Venise au niveau de l’arsenal. Là le premier virage serré provoque quelques contacts entres les bateaux mais tout ce passe relativement bien.

Direction BURANO en longeant des petites iles par des canaux pas très large mais ou les habitants nous encourages. En arrivant à BURANO surprise !!!! Les premiers chavirages, un nageur passe devant ma yolette, enfin rien de particulier, tout est normal……. Traversée de BURANO et pose pique-nique bien méritée car nous somme a la moitié du parcours et nous approchons déjà les 30° !!!!

Après cette pose « technique » nous repartons vers MURANO, c’est le secteur le plus long ou il n’y a que très peu de zone ou accoster. Une de nos yolette a sentis un petit choc et quelques secondes après un kayakiste était accroché a la pointe du bateau !!!! Pas de bobos mais le barreur a été surpris de voir deux mains à l’avant du bateau !!!!

Traversée de MURANO ou nous sommes accueillis par une foule de personnes qui nous encourages. Maintenant direction VENISE pour la descente du grand canal, en réalité c’est la parade pour le grand spectacle de fin de régate mais imaginez-vous arriver d’une autoroute deux fois 6 voies vers un chemin vicinal !!!!! C’est là que nous avons compris ce qu’était un vrai BORD……. de bouchon à la VOGALONGA !!!! Tout le monde veut passer le premier il n’y a pas la place. Il faut donc prendre son mal en patience et c’est l’occasion de discuter avec le bateaux voisin ou de ………….. Bref, une foi engager dans le canal c’est au tour du barreur de faire avancer le sa yolette a la pagaie car pas moyen de ramer, tout en épis et vogue la galère !!!!

Des centaines de personnes sont amassées sur les rives et les ponts, les encouragements « vive la Bretagne » fusent de tous les côtés !!! La fatigue disparait et c’est avec fierté que nous nous dirigeront vers la ligne d’arrivée en portant haut et fort nos couleurs du gwen ha du et de la SRR!!!

Après un passage ou nous avons ramé normalement sous le pont du Rialto et de l’Accadémia un nouvel embouteillage se forme au niveau de la ligne d’arrivée pour la remise des médailles et diplômes. Mais c’est déjà la fin et il faut penser à rentrer les bateaux pour le démontage.

Voilà, j’espère avoir réussi à vous faire partager notre périple et vous avoir donné envie de vivre cette régate mythique. Mais pour mieux réaliser je vous invite à visionner les photos en pièce jointe.

VOGALONGA comment vous dire ..........

Publié dans loisirs

Commenter cet article